RDC: Felix Tshisekedi appelé à se débarrasser de tous les présumés auteurs des crimes

Felix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo . Ph. Présidence

La Coalition Congolaise de la Justice Transitionnelle (CCJT) , une plate forme d'envergure nationale des organisations de defense et de promotion des droits humains , demande au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi à mettre le "vetting"au centre de la mise en œuvre de l’Union Sacrée.

Dans une déclaration rendue publique le weekend, la CCJT demande à Félix Tshisekedi de mettre hors du jeu, dans l'Union sacrée, tous les présumés "criminels" qui se sont longtemps cachés dans le pouvoir.

" La mise en œuvre de l’Union sacrée de la Nation en République Démocratique du Congo devra veiller à ce que des criminels qui se cachent depuis longtemps dans le pouvoir soient écartés de la gestion de la chose publique. Aussi, ceux d’entre eux qui cherchent à accéder au pouvoir aujourd’hui soient tshekés au préalable ", déclare la CCJT.

Elle invite la Société Civile à veiller à ce que ce processus de "vetting" consolide l'État de droit en RDC.

Par ailleurs, Raphaël Wakenge, le coordonnateur national de la CCJT indique que "le vetting"est un mécanisme de justice transitionnelle qui consiste à faire en sorte que des auteurs ou présumés auteurs de crimes ou de graves violations des droits de l’homme, ne se retrouvent plus dans la sphère politique et dans les services de sécurité du pays. Il signifie autrement l’assainissement, le toilettage, le tamisage, etc. de l’espace politique et sécuritaire.

Rappelons que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi , dans sa vision de constituer une union sacrée de la nation privilégie l'intérêt général et met l'homme au centre de toute action
gouvernementale.

Bénédicte Matondo