RDC: face à la crise, le révérend Bokundoa invite la population à l'apprentissage de la culture de la terre

Le président National de l'Eglise du christ au Congo(ECC), le Révérend André BOKUNDOWA BO LIKABE lors du culte en mémoire de Laurent Désiré Kabila le 16/01/2018 à Kinshasa dans la cathédrale du Centenaire protestant. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président national de l'Eglise du Christ au Congo, le Révérend Docteur Bokundoa-Bo-Likabe s'est adressé en ce jour de Noël à tous les chrétiens répandus dans le monde.

A travers son discours dont une copie est parvenue à la rédaction d'Election-net, il affirme que l'année 2020 était "très difficile" tant sur le plan sanitaire, socioéconomique et politique.

"Pour la première au 21ième, nous célébrons les festivités de Noël et de bonne année en pleine crise sanitaire de Covid-19 avec beaucoup de restrictions. Nous avons perdu des êtres chers à cause de cette maladie. En plus de la mort, la maladie a créé la désolation sur le plan socio-économique en amenuisant le pouvoir d'achat de la population , menant à la faillite , au dépot du bilan, au chômage forcé et au désespoir. Nous avons survécu grâce à Dieu, à lui seul la gloire", a-t-il déclaré.

Par ailleurs le Révérend Bokundoa a indiqué que l'année 2020 était marquée par diverses incertitudes politiques.


"Nous avons assisté à l'appel du chef de l'État aux consultations, à la rupture de la coalition FCC-CACH conduisant à la tentative d'une requalification de la majorité parlementaire sous le label de l'Union Sacrée pour la nation", a-t-il ajouté.

Il a appelé chaque génération à cultiver la terre pour que le pays vive de l'autosuffisance alimentaire. Le président national de L'ECC a enfin souhaité ses voeux les meilleurs de santé, prospérité et longévité à tous pour Noël et bonne année.


"Nous avons l'obligation d'apprendre à chaque génération la culture de la terre afin de vivre l'autosuffisance alimentaire dans notre pays. Mes vœux les meilleurs de Santé, prospérité et longévité à tous ! ", a-t-il souhaité.

Signalons que cette année 2020 restera gravée dans les annales de l'humanité suite à la pandémie de Coronavirus.

Bénédicte Matondo