RDC : Fabrice Puela annoncé en Ituri et Nord-Kivu pour évaluer la situation des droits de l’homme

Fabrice Puela, Ph. Tiers

Le ministre des Droits Humains de la République Démocratique du Congo, Albert Fabrice Puela a exprimé son indignation face aux allégations diffusées dans certains médias et les sociaux selon lesquelles, le gouverneur militaire du Nord-Kivu Constant Ndima Kongba aurait promis la pendaison à toute personne qui serait poursuivie pour vol.

Selon ce communiqué signé par le ministre dont une copie est parvenue à election-net.com, Albert Fabrice Puela souligne que de tels propos n’émanent pas du gouverneur militaire et sont du genre à jeter du discrédit sur la volonté exprimée par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi sur l’instauration d’un véritable État de Droit, respectueux du principe de la légalité des délits et des peines.

Cependant, il a rassuré la communauté, tant nationale qu’internationale sur la volonté ferme du gouvernement de la République de respecter les droits humains des personnes détenues et des hommes libres. Et cela, aussi bien dans les zones où l’état de siège a été décrété que dans les autres parties du pays.

Enfin, il a souligné qu’une descente sera effectuée incessamment dans les territoires en état de siège en vue de se rassurer du respect des droits humains, tout en renforçant les capacités des militaires, policiers et autres acteurs qui veillent à la destinée des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *