RDC: "Éveil patriotique", énième coup du FCC en chantier ?

Jean-Claude Katende, vice-président de l'Eveil Patriotique, Photo de tiers

Accusé par les ténors du mouvement "Éveil patriotique" d'être à la base de l'incarcération de son Président, Évêque Mukuna, le Front Commun pour le Congo est également soupçonné par ce mouvement, de préparer un autre "coup" contre Jean-Claude Katende et Serge Gontcho, respectivement premier Vice-président et Directeur de la communication du mouvement pour leur prise de position hostile à l'ancien régime de Joseph Kabila.

En effet, à travers sa tribune envoyée à la rédaction d'election-net.com ce jeudi, 28 mai 2020, Jean-Claude Katende s'apprend à Barnabé Kikaya Bin Karubi, ancien conseiller diplomatique de l'ex-chef de l'État congolais, Joseph Kabila Kabange dont il accuse de mener un combat de manipulation de l'opinion publique afin de baliser le chemin pour la commission de leur "forfait" qui serait à l'image de celui de Pascal Mukuna actuellement en prison de Makala pour faits informationnels de rétention des documents ou encore viol.

Ci-dessous, l'intégralité de la tribune

Dans l’article qu’il a publié sur son Blog en date du 18 mai 2020 et intitulé « Eveil patriotique : un cheval de Troie en plein Kinshasa, le péril qui guette la RDCongo », Monsieur KIKAYA-BIN-KARUBI s’attaque de manière ouverte et soutenue, par des mensonges de tout genre, à moi et à Monsieur Serge GONTCHO, respectivement Vice Premier Président et Directeur de Communication de l’Eveil patriotique dirigé par l’Evêque Pascal MUKUNA.

La longueur de l’article et les arguments qui y sont développés démontrent que nous dérangeons beaucoup de personnes et que tout peut nous arriver à cause de notre engagement citoyen.

Je dis à Monsieur KIKAYA-BIN-KARUBI que je suis prêt à poursuivre le combat pour une gouvernance du pays par les congolais et pour les congolais au sein de l’Eveil patriotique ou ailleurs et qu’aussi je suis prêt à mourir pour défendre mes convictions. Je ne me bats pas pour l’argent ni pour le pouvoir, mais pour que les congolais vivent dans un pays où tous les congolais doivent avoir les mêmes chances et mêmes droits. Un pays où les congolais intouchables n’existeraient plus. Je me bats pour une société congolaise où tous les congolais seront traités de manière égale, sans tenir compte de leur appartenance tribale, sociale ou politique.

Une telle société, le FCC ne peut jamais l’organiser.
Notre société est prise en otage par le FCC, ce qu’aucun esprit juste ne peut accepter sauf quand les gens poursuivent l’argent et le pouvoir pour le pouvoir.

Monsieur KIKAYA-BIN-KARUBI m’accuse faussement d’être ;

  1. le bras séculier des négociations de Genève 2018, alors que tout le monde sait bien que je n’ai jamais été, ni de loin ni de prêt, associé à ces négociations que j’avais largement critiquées.
  2. dans le pré-carré du Président Félix TSHISEKEDI. Je ne sais pas quand et où il m’a vu dans l’entourage du Président de la République. Un mensonge monté de toute pièce.
  3. le patron de l’Eveil Patriotique. Un autre mensonge qui n’est soutenu par aucun fait sérieux et vérifiable. Ma toute première rencontre avec l’Evêque Pascal MUKUNA pour parler de son mouvement, à sa demande d’ailleurs, remonte au 6 février 2020, alors qu’il avait déjà commencé ses discours et actions patriotiques depuis 2019 sans moi. Donc c’est l’Evêque MUKUNA qui est le patron de l’Eveil Patriotique. Je sais que ma présence dans cette structure prive du sommeil à Monsieur KIKAYA, mais il doit savoir que je ne partirais pas de l’éveil patriotique à cause de ses menaces.
  4. celui qui pousse le Président Félix TSHISEKEDI a à abroger la loi sur le statut des anciens présidents…. Je rêve. Monsieur KIKAYA tire cette histoire de quel fait ? alors que je n’ai jamais initié une quelque action à ce sujet.
  5. au service des occidentaux. Un autre mensonge. Monsieur KIKAYA-BIN-KARUBI croit toujours que tout congolais ne s’incline pas devant le FCC pour avoir l’argent ou un poste politique est manipulé par les occidentaux. Je lui dis qu’il se trompe, il y a beaucoup de congolais qui ont déjà compris que le FCC est un piège pour le Congo et ne le soutiendraient jamais. La réalité qu’il n’a jamais intégrée dans ses analyses est qu’ils ne peuvent pas corrompre tous les congolais. Je préfère que Monsieur KIKAYA-BIN-KARUBI me tue que de me soumettre à un regroupement politique(FCC) qui ne travaille pas pour le bien de tous les congolais.

Comme tout le monde peut le voir, tous ces mensonges sur ma personne ont été utilisés pour justifier les actions malveillantes qu’ils vont initier contre moi pour me nuire. N’oubliez jamais que Dieu existe.
Vous pouvez obtenir ma mort, mais pas ma soumission. Votre argent ne m’intéresse pas. Vos postes politiques ne m’intéressent pas aussi.

Kinshasa, le 28 mai 2020

Me Jean Claude KATENDE