RDC: Évasion des prisonniers à la prison centrale de Kangbayi, AJDDH craint le regain d’insécurité à Beni

AJDDH craint le regain d’insécurité à Beni. Ph. Tiers

L'organisation non gouvernementale Action pour la Justice, le Développement et le Droits de l'Homme redoute le regain d’insécurité dans la ville de Beni par des actions en représailles contre les acteurs judiciaires (Magistrats du parquet et du siège, Officiers de la Police Judiciaire, Greffiers, Huissiers, Officiers de Police Judiciaire) et surtout la population civile avec l’évasion des prisonniers dans la prison centrale de Kangbayi.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 20 octobre 2020, cette ONG de défense des droits de l'homme, dit avoir appris avec émoi et inquiétude à travers les sources et médias crédibles œuvrant dans la ville de Beni au Nord-Kivu, l’évasion d’environ 1000 détenus de la prison centrale de Kangbayi à la suite d’une attaque des hommes armés la nuit du lundi 19 à ce mardi 20 octobre 2020. Elle plaide pour ce faire au renforcement des services de sécurité par les autorités pour protéger la population civile.

Tout en condamnant avec force ce énième événement malheureux qui selon elle, laisse transparaître la faillite structurelle et fonctionnelle de notre système sécuritaire (autorité politico-administrative, services de renseignements, armées et police) qui devrait se donner plus des moyens stratégiques et opérationnels à même de prévenir les éventuelles menaces pour des endroits stratégiques comme la prison, l'ONG AJDDH recommande aux autorités politico-administratives nationales, provinciales et urbaines d’élaborer et mettre en œuvre un plan imminent de traques des évadés dans la ville de Beni et les villages environnants à renforcer la sécurité et le contrôle sur toutes les voies de sortie et d’entrée de la ville.

Elle demande également la mise en place en toute urgence les moyens logistiques nécessaires à disposition des Forces Armées Congolaises et de la Police Nationale Congolaise afin d’intensifier des patrouilles diurnes et nocturnes pour rechercher non seulement les évadés mais aussi et surtout pour sécuriser la population civile.

Pour rappel, les hommes armés ont attaqué la prison centrale de Kangbayi dans la ville de Beni, au Nord-Kivu, à l’aube de ce mardi 20 octobre 2020. Les sources administratives indiquent que les détenus se sont évadés en cascade, profitant de ces coups de balle réels ont été entendus .

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani