RDC/État de siège Nord-Kivu-Ituri: l’armée réagi à la décision de Félix Tshisekedi

Le général Léon Kasonga, porte-parole des FARDC. Ph de tiers

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, à travers leur porte-parole, le général Léon Kasongo, ont réagi à la décision du Chef de l’État. Ce, pour imposer la paix dans la partie orientale de la RDC.

Dans un point de presse initié par le ministre de la communication et des médias, Patrick Muyaya, le porte-parole de l’armée a fait salué la décision du Chef de l’État avant d’indiquer que ses collègues de l’armée ont les capacités de faire taire les armes une fois pour toute au Nord-Kivu et en Ituri.

“Nous exécuterons la mission qui nous a été confiée. Les ordonnances du Chef de l’État sont notre cadre juridique. Nous avons les capacités et la logistique pour contraindre les forces négatives, sinon les neutraliser”, a dit le porte-parole des
FARDC.

Décrété officiellement le lundi 3 mai, par le président Tshisekedi, l’État de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu entre en vigueur ce jeudi 6 mai et aura une durée de 30 jours.

Liévin LUZOLO