RDC/État de siège au Nord-Kivu et à l'Ituri: une forte délégation Rwandaise à Kinshasa

Jean Bosco Kazura, chef d'état-major de l'armée rwandaise. Ph. Tiers

Éradiquer les groupes armés qui pullulent dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, notamment au Nord-Kivu et en Ituri, devient une préoccupation majeure, non seulement des autorités congolaises mais aussi des pays de la région des grands lacs.

Le Rwanda, un des pays voisins de la RDC veut s'impliquer, en ce moment où le président Tshisekedi a décrété l'état de siège dans deux provinces de l'Est, pour aider à combattre les groupes armés, notamment des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

C'est dans ce cadre qu'une forte délégation Rwandaise, conduite par le Chef d'état-major général de la Rwanda Defense Forces (RDF) séjourne à Kinshasa.

Selon le média Habari moto qui livre l'information, cette visite de la délégation Rwandaise a pour objectif de "solliciter une opération conjointe FARDC-RDF contre les FDLR".

Le président Rwandais, Paul Kagame, lors d'une interview accordée à la Presse française, lors du sommet de Paris sur le financement des pays africains pour faire face à la covid19, avait déclaré que son pays est prêt a aider la RDC à combattre les groupes armés, si cette demande est faite.

Liévin LUZOLO