RDC: Et si on élisait les gouverneurs et sénateurs au suffrage universel ? Voici ce que propose l'UCEC

Ce que propose l'UCEC . Ph. Theo Liko/ENET

L'affaissement démocratique est une conséquence de l’affaissement du commentaire démocratique. Avons-nous les gouverneurs et sénateurs que nous méritons ? Le choix est nécessairement limité.

À cet égard, l’université Congolaise de l’Engagement Citoyen (UCEC) a une hypothèse à vous soumettre : Elle veut une élection des Gouverneurs et des sénateurs au suffrage universel.

Au cours d’un point de presse tenu mardi 13 avril au siège de l’ASADHO, autour du thème : Les Réformes Électorales ; Quel standard à respecter pour consolider la démocratie en République Démocratique du Congo , Martin Milolo un des cadres de l’UCEC a fait savoir que l'UCEC souhaitait que les gouverneurs et sénateurs soient élus au suffrage universel direct.

« Nous avons préconisé que l’élection des Gouverneurs et des sénateurs redeviennent au niveau de suffrage universel pour éviter ce que nous avons connu lors des élections de 2018 », a-t-il déclaré.

Actuellement, les gouverneurs et sénateurs sont élus au scrutin indirect par les membres des assemblées provinciales, soit par les députés provinciaux dans leur province.

Selon L'UCEC, modifier ce mode de scrutin « permettra, notamment, d'éviter de se retrouver avec un sénateur ou gouverneur qui peut être désigné par des députés provinciaux corrompus » explique Milolo.

Dans ce même point de presse, Il a évoqué la question sur la fiabilité et la traçabilité des élections en générales en RDC d'où la proposition des différents standards « Les standards que nous allons mettre à votre disposition, tourne autour des quelques principes notamment la crédibilité, la transparence, l’égalité, la justice et l’inclusion électorale. » a-t-il dit.

Pour lui, ces standards se placent à trois niveaux : la constitution, la loi organique qui régit la CENI et le fichier électoral. Par ailleurs, il insiste sur « Quelles que soient les réformes qui seront mise en œuvre, il faut que la désignation de tous les membres de la CENI soit confiée à la Société civile dans le but de viser la dépolitisation de cette institution. » renchérit Martin Milolo.

L’UCEC soutient toutes les réformes quel que soit leur lieu de provenance et les standards évoqués doivent être respectés pour consolider la démocratie en RDC.

Theo Liko & Nelly E