RDC/ESU: Les revendications salariales s’étendent sur Tshopo et Ituri

Les professeurs du RAPUCO lors d'une déclaration conjointe à Kisangani. © Pompon BEYOKOBANA/election-net.com

  • 12
    Partages
Ecouter cette information

Le réseau des associations des professeurs d’universités et des instituts supérieur du Congo de quelques institutions d’enseignement supérieur et universitaire, ESU, des provinces de la Tshopo et de l’Ituri exige le réajustement immédiat de leur traitement.

Pour ce faire, il exige un salaire minimum de 5.000 dollars américains pour les professeurs associés.

Réunis exceptionnellement par vision conférence le samedi 20 juin 2020 en la salle Monaco de l’Université de Kisangani en vue de statuer sur les questions de l’heure dans le secteur de l’ESU en cette période de la covid-19, le RAPUCO précise que cette somme devra être indexée au début de chaque trimestre à la parité de la Banque Centrale du Congo faute de quoi, il tirera des conséquences qui s’imposent au moment opportun.

Ces professeurs demandent, illico presto, l’ouverture des négociations entre le gouvernement central et le RAPUCO, afin d’examiner favorablement l’ensemble des revendications légitimes du secteur de l’ESU.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani



MENU