RDC-EPST: les enseignants de Lubumbashi qualifient de biaisée et inopportune la décision du report de la reprise des cours

Willy BAKONGA ministre national de l'EPST avec quelques élèves de Kinshasa © Photo de tiers

Les enseignants et chefs d’établissements scolaires privés ne décolèrent pas depuis l’annonce du report de la reprise des cours à l’enseignement primaire secondaire et technique sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

A Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, beaucoup des professionnels de la craie s’inquiètent pour leur situation financière. Beaucoup n’ont pas touché leur salaire du mois de décembre et comptaient sur la reprise des cours pour se refaire une santé financière.

La même inquiétude est partagée par plusieurs chefs d’établissements. Beaucoup décrient une

” on voudrait nous faire croire qu’il n’y a qu’à l’école où le virus circule? Aux marchés où les gens sont serrés les uns contre les autres ou encore eux les politiciens quand ils tiennent leur plénière ou autres rassemblement, le virus n’existe pas? Il y a un agenda caché ” a expliqué à election-net.com

Un enseignant qui partage cet avis rappelle qu’il y pire que Coronavirus.

” le gouvernement évoque la question de la maladie. Or, il oublie qu’il y a une autre maladie qui est la faim. Est-ce que le gouvernement s’est déjà demandé combien d’enseignants ont perdu la vie durant le premier confinement. Et qu’est-ce que le gouvernement fait?rien.” a expliqué cet enseignant dans une école privée de la place.

La plus part des parents contactés par election-net.com s’insurgent contre la décision du gouvernement. Certains parents accusent les membres du gouvernement de négliger la formation des enfants en RDC parce que les leurs étudient en Europe.

Chris Lumbu