RDC/EPST : la synergie des Syndicats des enseignants décide de la poursuite de la grève (Déclaration)

reprise des cours dans les écoles conventionnées catholiques et protestantes. Ph Tiers

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 08 novembre parvenue à election-net.com, la synergie des syndicats des Enseignants de la République Démocratique du Congo (RDC) s'oppose au retour dans les écoles secondaires de la prise en charge des enseignants par les parents.

La synergie des syndicats des Enseignants de la RDC dit avoir constaté que la commission paritaire Gouvernement-banc syndical dont les travaux se déroulent à Kisantu au Kongo-Central, "était convoquée dans le but de comploter contre la réforme sur la gratuité de l'enseignement initiée par le Président de la République, et faire revenir en force dans les écoles secondaires la prise en charge des Enseignants par les parents et obtenir ainsi la suspension de la grève".

Pour cette structure syndicale de l'EPST, "cette résurgence de la prise en charge des Enseignants par les parents provoquera à coup sûr des tensions et des clivages entre Enseignants du primaire et Enseignants du secondaire".

D'après toujours cette organisation syndicale, "la circulaire autorisant la perception des frais auprès des parents allant jusqu'à 300$ va accroître le taux d'abandon scolaire et le taux de déperdition scolaire". Elle invite par conséquent, l'Épiscopat congolais, les Associations des parents, la société civile à défendre les enfants pour une égalité des chances".

Pour ce qui concerne la grève qui sévit dans le secteur de l'EPST depuis le 04 octobre 2021, "la synergie invite le Président de la République, Chef de l'État et garant de la gratuité de l'Enseignement en RDC de prendre son courage politique pour protéger cette réforme qui est le pilier de son quinquennat politique et lui demande de s'impliquer résolument à la recherche des solutions durables aux problèmes de l'éducation.

Enfin, "les enseignants réunis en assemblée générale décident de poursuivre la grève sur toute l'étendue du territoire national", note la déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *