RDC/Environnement : L’Allemagne soutient l’apport de forêts congolaises dans la régulation du climat

Vue aérienne de la rivière Monboyo et de la forêt de tourbières du parc national de la Salonga au sud-est de Mbandaka, République démocratique du Congo. Ph. Tiers


Vice-premier ministre et ministre d’Etat en charge de l’Environnement et du Développement durable, Eve Bazaïba a récemment pris langue dans son cabinet de travail, avec le Docteur Christian Ruck, facilitateur du Partenariat de forêts du Bassin du Congo (Pfbc) entre la République fédérale d’Allemagne et la Rd Congo.

Il était accompagné de l’ambassadeur allemand en RD Congo, Oliver Schnakenberg.
Occasion toute indiquée pour Christian Ruck de souhaiter qu’il y ait un meilleur climat et des services écologiques à grande échelle entre la communauté internationale et les pays du Bassin du Congo.

Cela passe sans doute, par la reconnaissance du rôle joué par les forêts de ce site dans la régulation du climat, a-t-il reconnu.


«Nous sommes tous dans la préparation de la Conférence internationale à Glasgow. Et on lutte pour une politique efficace avec succès pour une meilleure réception du rôle du Bassin du Congo pour le climat», a soutenu le Christian Ruck.


La bonne gestion de terres pour la protection des écosystèmes et la biodiversité, rentrent également dans le cadre de la démarche de l’Allemand Christian Ruck. En ce sens qu’il faut soutenir la conservation et l’aménagement du territoire du Bassin du Congo, deuxième poumon vert de la planète après l’Amazonie.
Aussi, Christian Ruck n’a pas mâché ses mots pour affirmer que la facilitation du Pfbc apportera un plus à l’avenir climatique du monde.


L’Allemagne a toujours accompagné la RD Congo dans les domaines de la protection de forêts tropicales, de la protection du climat ainsi que dans les soutiens de communautés locales des forêts.

Guykas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *