RDC/Environnement : l’administration Biden, prête à travailler au côté de la RDC pour sauvegarder le bassin du Congo

Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis ce samedi 14 novembre à Kisangani. Ph. ENET, Pompon B.

Investi officiellement comme président des États-Unis d’Amérique, Joe Biden a rejoint l’accord de Paris. Ce, pour lutter contre le changement climatique.

A en croire Mike Hammer, ambassadeur américain en poste en République démocratique du Congo, (RDC), le nouveau président américain, en signant cet accord va travailler au côté de la RDC, pour protéger la forêt tropicale du bassin du Congo.

“Le président Biden a déjà signé un décret pour rejoindre l’Accord de Paris. Les États-Unis d’Amérique travailleront avec la RDC pour lutter contre le changement climatique et réussir la COP26. Nous devons protéger la forêt tropicale du Basin du Congo, un poumon clé pour l’ humanité”, a fait savoir Mike Hammer via un poste sur son compte Twitter.

La Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques est une conférence internationale organisée par les Nations unies qui se déroulera du 1er au 12 novembre 2021 à Glasgow, en Écosse.

Elle est la 26e Conférence des parties, d’où son acronyme COP26, qui réunit les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Et pour cette année, l’organisateur est le Royaume-Uni, en partenariat avec l’Italie.

Joël Mesa Nzuzi