RDC/Élim. Mondial dames U20 : le ministère des Sports parent assoiffé du résultat mais irresponsable ?

Les Congolaises affrontant les Camerounaises au stade des Martyrs/photo droits tiers

Orphelines, négligées et abandonnées à leur triste sort dans des conditions anti sportives de préparation, les léopards dames U20 de la RDC ont été torpillées à la maison par les lionnes indomptables du Cameroun par 0-4, en match aller du second tour des éliminatoires du Mondial Costa Rica 2022.

Sans âmes, les pauvres jeunes joueuses n’ont pas pu contenir les assauts de cette mitrailleuse sélection Camerounaise au stade des Martyrs.

Déjà en difficulté lors du premier tour malgré leur performance sur terrain avec une brillante qualification face à Saó Tomé où ces fauves ont manqué de peu un forfait suite aux difficultés financières éprouvées par la fédération congolaise de football association (FECOFA) pour le déplacement de l’équipe afin de rallier Saó Tomé, les fauves congolais ont de nouveau été victimes d’une théâtralisation de la scène sportive.

Malgré leur volonté et dévouement, les congolaises n’ont perçu qu’une somme de 20 dollars américains en terme de transport revue à 50 dollars sur pression de la presse sportive, sans une prime de match moins encore les fonds de préparation pour ladite rencontre.
Une somme qui constitue une insulte grave pour ces jeunes dames qui ont mouillé leurs maillots pour qualifier la sélection.

Informées sur leurs prochaines adversaires à savoir les lionnes indomptables du Cameroun, l’une des meilleures sélections féminines du continent africain, la préparation devrait être plus sérieuse et plus costaud en prévision de cette double confrontation décisive pour la qualification à la coupe du monde Costa-Rica 2022.

Constat amer comme cela est de coutume, les juniors dames qui ne constituaient pas une priorité pour le ministère des Sports, ont de nouveau été abandonnées à leur triste sort malgré les maigres efforts de la FECOFA arrivée au bout de ses ressources.
La honte du siècle, les léopards ont manqué ne fusse qu’un terrain sablonneux pour se préparer.
La veille d’une rencontre d’une énorme importance et très capitale, les poulains de Magloire Andy Mfutila se sont réfugiées dans la rue pour se préparer dans des conditions qui discréditent toute une nation.

Pendant que la FECOFA de demande à demande n’a pas reçu gain de cause pour le décaissement des fonds par le canal du ministère des Sports était contrainte d’accepter un forfait pour manque des moyens d’organiser cette rencontre à Lubumbashi au stade Mazembe et assurer le déplacement de la sélection, la confédération africaine de football (CAF) a graciée cette instance en autorisant le déroulement de cette affiche au stade des martyrs en chantier qui a vu les léopards méconnaissables être totalement laminées à la maison.

Une scène très désolante qui reflète une insulte du gouvernement congolais plus particulièrement du ministère des Sports à l’endroit de ces jeunes.

Pendant tout ce temps qu’on évoque des problèmes d’argent pour accompagner cette sélection, l’on apprend un scandal financier avec une tentative de détournement de plus d’un million des dollars au ministère des Sports et loisirs qui a accordé priorité à l’organisation du Tifoco, un tournoi sans enjeu pas opportun pour le moment, car il a été créé dans le but de permettre aux sélections engagées au championnat d’Afrique des nations (CHAN) de se préparer.

Cette même scène d’abandon est aussi observée dans plusieurs autres fédérations en souffrance entre autre le volley-ball où les volleyeurs (dames comme Messieurs) prenant part à la coupe d’Afrique des nations ont été abandonnés à leur triste sort sans prime de l’État moins encore un accompagnement dans leur préparation.

La RDC un pays qui adore le résultat positif sans effort avec des dirigeants sportifs soucieux de se servir et non, servir, est appelée à réparer en urgence ce comportement criminel afin de permettre au sport congolais qui ne fait que descendre aux enfers de décoller.

Après ce revers, les léopards dames juniors se déplaceront sur la pelouse des lionnes indomptables pour l’acte 2 de ses éliminatoires où elles doivent remonter 4 buts.
Une mission pas impossible mais ressemblant à un miracle et à une opération commando dont les fauves congolais n’ont pas d’armes.

Taz Mayimona Russell

1 thought on “RDC/Élim. Mondial dames U20 : le ministère des Sports parent assoiffé du résultat mais irresponsable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *