RDC/Élections 2023 : quand le haut représentant du président Tshisekedi tacle le cardinal Ambongo

Kitenge Yezu, Ph. TV Tshangu

Le Haut représentant du président Tshisekedi, Kitenge Yesu, a récemment réagi au message de la Cenco sur l'organisation des élections en 2023.

Sur son compte Twitter, le haut représentant qualifie le message des évêques de procès d'intention sur la non probable organisation des scrutins en 2023 par le régime actuel.

Par ailleurs, Kitenge Yesu s'en est pris au Cardinal Fridolin Ambongo qui, lors de son intronisation avait reçu une jeep du pouvoir en place. Avant de déclarer que le régime Kabila le lui en avait promis également lors de sa nomination par le Pape, mais n'a jamais réalisé.

"Procès d'intention d'un certain homme de Dieu sur les élections, qui sans gêne réclamait 3 jeeps à ceux qu'il qualifiait des médiocres",. Écrit Kitenge Yesu.

Et d'ironiser :

"S’il est Don Camillo pour rire, il ne sera jamais Dom Helder Camara, Évêque brésilien, sans jeeps ni avoirs, prolétaire, défenseur des pauvres".

Notez que le président Tshisekedi a récemment procédé au réaménagement de son cabinet, notamment sa direction de communication. La presse présidentielle et la communication présidentielle a été fusionnée en une seule cellule de la communication présidentielle dirigée désormais par Éric Nyindu Kibambe.

Abraham Luakabwanga qui dirigeait la presse présidentielle s'est vu quant à lui viré pour avoir, réagi d'une façon partiale et épidermique au message des évêques, en signant pour le compte de la présidence de la République.

Liévin LUZOLO