RDC/Économie : le gouvernement présente son projet de budget 2022 chiffré à plus de 10 milliards

Le président Tshisekedi entouré des membres du gouvernement. Ph presse présidentielle

Selon le compte-rendu de la dix-neuvième réunion du conseil des ministres du vendredi 10 septembre, consulté par election-net.com, le Ministre d'État du Budget a soumis à l'approbation du conseil des Ministres, l'avant-projet de Loi de finances pour l'exercice 2022, ainsi que l'avant-projet de Loi de finances rectificative de l'exercice 2021. Ces deux projets de loi ont été adoptés par le Conseil des ministres.

"En ce qui concerne l'avant-projet de Loi de finances pour l'exercice 2022, il contient un budget présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à hauteur de 20.682,6 milliards de FC, soit un taux d'accroissement de 41,5% par rapport au budget de l'exercice 2021 chiffré à 14.620,5 milliards de FC", peut-on lire sur le compte-rendu du porte-parole du Gouvernement.

En dollars américains, ce projet de budget est chiffré à l'équivalent de plus de 10 milliards de dollars.

D'après toujours le compte-rendu dû porte-parole du Gouvernement, "l'avant-projet de Loi de finances de l'exercice 2022 accorde une priorité aux secteurs liés à la sécurité, aux secteurs sociaux principalement la santé et l'éducation, aux secteurs porteurs de croissance, notamment l'agriculture, le développement rural, l'industrie et les infrastructures, au recensement et à l'identification de la population ainsi qu'à l'organisation des opérations électorales".

"Plus spécifiquement, il met en exergue les politiques prioritaires ci-après dans le domaine politique et sécuritaire :

  • la pacification de la partie Est du pays, le recrutement au sein de l'Armée, la mise à la retraite des éléments fin carrière et la couverture des frais d'assurance ;
  • le recrutement dans la Police Nationale Congolaise et la mise à la retraite des éléments fin carrière ;
  • L'identification de la population par l'Office National d'Identification de la population (ONIP) et le recensement général de la population par l'Institut National de Statistique(INS);
  • la préparation des opérations électorales par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour le cycle électoral de 2021", rapporte Patrick Muyaya Katembwe.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *