RDC/Dossier Bukanga-Lonzo : l’IGF regrette l’exploitation abusive de la note synthèse de son rapport par Matata Ponyo

Le siège de l'Inspection Générale des Finances à Kinshasa. Ph presse IGF.

L’Inspection Générale des Finances dit regretter une exploitation abusive de la note synthèse de son rapport concernant Bukanga-Lonzo, par Matata Ponyo, ancien premier ministre.

Au cours d’un point de presse qu’il a tenu ce vendredi 12 février à Kinshasa, Matata Ponyo a déclaré qu’il n’a détourné aucun sou du projet Bukanga Lonzo, et qu’il se réserve le droit de traduire en justice l’IGF pour diffamation.

Par conséquent, le comportement du sénateur Matata Ponyo “conforte ainsi l’IGF dans sa position lui refusant la partie du rapport concernant les autres personnes impliquées dans le projet Bukanga-Lonzo, qui font preuve de maturité en gardant leur calme, en attendant le procès”, indique l’IGF.

Ci-dessous l’intégralité de la note du service de communication de l’IGF parvenue à Election-net.com:

SERVICE DE COMMUNICATION DE L’INSPECTION GÉNÉRALE DES FINANCES

L’ Inspection Générale des Finances regrette UNE EXPLOITATION ABUSIVE PAR MONSIEUR MATATA LORS DE SA CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA NOTE SYNTHÈSE DU RAPPORT IGF LUI TRANSMIS.

L’Inspection Générale des Finances se trouve confortée dans sa position en lui refusant la partie du rapport concernant les autres personnes IMPLIQUÉES dans le PROJET BUKANGA LONZO qui font preuve de MATURITE EN GARDANT LEUR CALME EN ATTENDANT LE PROCES.

Elle confirme que l’Etat Congolais a SORTI EFFECTIVEMENT 285 MILLIONS DE USD AUJOURD’HUI PARTIE EN FUMEE.

Elle confirme ÉGALEMENT UNE SURFACTURATION DE 1 À 10 DANS LES ACQUISITIONS DES MATERIELS .
En outre, elle précise que LE RAPPORT BUKANGA LONZO N’EST PAS DE L’INSPECTEUR GÉNÉRAL, CHEF DE SERVICE JULES ALINGETE MAIS PLUTÔT DE L’INSPECTION GÉNÉRALE DES FINANCES.

Elle invite MR MATATA À GARDER SON CALME ET À ÉVITER LES AGITATIONS INUTILES ÉTANT DONNÉ QUE LE DOSSIER EST EN INSTRUCTION AU PARQUET GÉNÉRAL PRÈS LA COUR CONSTITUTIONNELLE.