RDC/ Dossier 100 jours: La Lucha rdc-afrique encourage la justice d'aller jusqu'au bout

Me Francis Mwinyiro, militant de la Lucha Rdc-Afrique, lors de la conférence de presse à Goma. ©Prince B. ElectionNet

Le mouvement Citoyen Lucha RDC-Afrique a, au cours d'un point de presse tenue ce jeudi 28 Mai 2020 à Goma, au Nord-Kivu, donné son point de vue sur le procès du programme des 100 jours du Chef de l'État.

Pour ce mouvement, le procès en cours a un impact sur plusieurs activités, à Goma et dans d'autres villes de la RDC, République Démocratique du Congo.

Il dit avoir constaté l'arrêt de la construction des routes dans la ville touristique, au motif que l'un des opérateurs économiques de la ville serait dans le viseur de la justice congolaise dans le procès dit des 100 jours pour non Exécution des kilomètres convenus.

Par ailleurs, ce mouvement citoyen a encouragé la démarche de la justice dans la recherche de la vérité, et faire en sorte que le résultat dudit procès puisse aider tout le peuple congolais.

''Comme cela a été notre combat depuis 8 ans, nous demandons à cette Justice de nous faire un procès équitable et de favoriser une paix sociale en faisant en sorte que la ville de Goma garde sa beauté par la construction des routes'', a dit à election-net.com, Me Francis Mwinyiro, un parmi les militants, avant de signifier qu'avec l'allure actuelle, ce procès ne pourra profiter qu'à un groupe des gens et non à la population du Nord-Kivu.

''… surtout que la Lucha Rdc-Afrique, constate une manipulation au profit de certaines sociétés étrangères qui d'ailleurs, nous avions un jour regretté de voir le gouvernement provincial signé un contrat avec une société ougandaise pour refaire la route Virunga à Goma, avec le macadam d'une mauvaise qualité qui n'a pas fait plus d'une année'' A t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma