RDC : dissidence à l’union sacrée

Delly Sessanga, président d'Envol. Ph. Tiers

Le député national Delly Sesanga a décidément quitté le navire de l’union sacrée pour la nation, une plate-forme politique mise en place par Félix Tshisekedi en République Démocratique du Congo.

Les premières informations parvenues à election-net.com, renseignent que le président du parti politique Envol motive son départ par le manque de consensus lors de la désignation des nouveaux animateurs de la centrale électorale.

"On s'écarte de plus en plus de cette recherche du consensus. Je vais cesser d'appartenir à l'Union Sacrée. Je quitte l'Union Sacrée", a dit Delly Sesanga.

La désignation des membres de la CENI reste la question qui divise les acteurs politiques au sein de la majorité au pouvoir en RDC. Les voix divergent autour de cette question. Si les uns soutiennent, les autres rejettent ce processus de désignation, comme le président d'Ensemble pour la République, Moïse Katumbi.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *