RDC/ Diplomatie : Ces retombées des voyages de Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi, Ph. Tiers

Joint ce 10 novembre 2021 par Election-net.com, Platini Tshimpumpu, Expert Juriste Politologue au sein des services du Conseilller Spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté, a brossé les quelques retombées positives des multiples voyages du président Félix Tshisekedi à l'extérieur du pays.

Dans cet échange avec Election-net.com, Platini Mupumpu, précise que "les voyages effectués par le Président Tshisekedi Tshilombo dans les capitales occidentales et africaines, étaient, en effet, ciblés pour marquer une profonde rupture avec l’absence de son pays dans la gestion de l’agenda international", dit-il d'entrée de jeux.

D'après lui, le président Félix Tshisekedi est à la recherche de la sécurité avec les États voisins, pour le bien naître de sa population.

"D’avis avec la doctrine réaliste des relations internationales qui consiste à dire que « les États sont à la recherche de la sécurité sur la scène internationale». C’est dans
cette perspective que je considère que la diplomatie sécuritaire de Félix Tshisekedi consiste à contenir les États voisins qui constituent une menace pour
la sécurité nationale et les intérêts vitaux de la RDC. Elle vise également la transformation d’un ennemi en un ami grâce à la construction ou la consolidation
d’une véritable intégration économique pour une coopération", renchérit-il et de poursuivre :

"Il sied de préciser que les voyages du Chef de l’État congolais s’inscrivent dans une vision globale de sa politique étrangère, abordant toutes les questions qui
touchent aux enjeux internationaux notamment le terrorisme, le changement climatique, l’environnement, le développement et celle liée à l’épineuse question de l’insécurité alimentaire".

Cet Expert Juriste Politologue au sein des services du Conseilller Spécial du Chef de l’État en matière de lutte contre la pauvreté, a aussi épinglé quelques succès de ses voyages qui sont, tant soit peu, décriés par certains congolais.

"La bonne foi voudrait que l’on souligne quelques succès qui résultent de ces voyages. Citons : la relance des discussions
avec les institutions financières internationales notamment le Fonds Monétaire International puis la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développment. Ce
qui a permis au pays de bénéficier de l’accompagnement économique de ces institutions ainsi que celui d’autres partenaires interntionaux de la RDC, notamment les États-Unis", conclut-il.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *