RDC/Désignation du président de la CENI : l'ECC et l'Église catholique obtiennent la prolongation de discussions

Le cardinal Fridolin Ambongo et le pasteur Bokundoa de l'ECC. Ph de tiers.

C'est ce mercredi 28 juillet que les confessions religieuses devraient déposer au bureau de l'assemblée nationale le nom du candidat devant remplacer Corneille Nangaa à la tête de la commission électorale nationale indépendante.

Faute d'un consensus entre les religieux, le président de l'Assemblée nationale, Christophe Mboso N'kodia était obligé de départager les deux parties en conflit. D'une part, l'ECC et l'Église catholique s'étaient séparées de six autres confessions religieuses qui avaient déjà leur candidat. Et avait déposé leur rapport au bureau de l'assemblée nationale.

Mais "après la rencontre de la CENCO-ECC avec le Président de l'Assemblée nationale, une prolongation a été accordée aux Chefs spirituels pour continuer les discussions en vue d'un consensus autour du choix de l'intégrité à la tête de la CÉNI", a annoncé l'ECC.

Il sied de signaler que, d'après les sources concordantes, Denis Kadima, candidat de l'Église Kimbanguiste, était le choix de six confessions religieuses mais rejeté par l'ECC et l'Église catholique.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *