RDC/Départ de l'Union Sacrée : Moïse Katumbi et son parti font un rétropédalage

Le non-alignement de la proposition de loi verrouillant l'accès à la magistrature suprême aux seuls congolais nés de deux parents congolais, du candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018, Noël Tshiani, au calendrier de la session parlementaire de septembre à l'Assemblée nationale, pousse l'Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, de faire marche arrière sur ses menaces brandies, de quitter le navire de l'Union Sacrée de la Nation, vision du Chef de l'État Félix Tshisekedi.

C'est en tout cas ce qui peut être retenu de la déclaration faite ce mardi 21 septembre 2021 sur les ondes de la radio Top Congo, émettant depuis Kinshasa, par Francis Kalombo, porte-parole de Moïse Katumbi.

"(…) Comment doit-on quitter lorsque cette matière n'est pas retenue ? Nous sommes dans l'Union Sacrée (…)", a dit Francis Kalombo à Top Congo.

Quant à la question de savoir si l'ancien gouverneur du Katanga serait candidat à l'élection présidentielle prochaine, ce proche du président du TP Mazembe précise que la question des élections de 2023 n'est pas encore alignée à l'ordre du jour au sein de l'Union sacrée de la nation, et que son président et son parti se préparent pour les élections avenir à tous les niveaux.

"Moïse Katumbi est à la tête d'un grand parti politique au sein de l'union sacrée si nous tenons compte des résultats des élections de 2018. Il y a plusieurs forces au sein de l'Assemblée nationale avec au tant des groupes parlementaires. Il a un grand parti politique avec les ambitions de concourir aux élections. On ne peut pas faire un parti politique sans penser aux élections, on se prépare pour aller aux élections", ajout-il.

Concernant d'autres regroupements qui se sont déjà prononcés pour soutenir la candidature de Félix Antoine Tshisekedi en 2023, le porte-parole de Moïse Katumbi, les taxe "des renards", tout en indiquant qu'ils sont libres de le faire vu que l'Union sacrée ne pas selon lui, une plateforme électorale pour les élections de 2023.

Jean-Paul Tshimanga

1 thought on “RDC/Départ de l'Union Sacrée : Moïse Katumbi et son parti font un rétropédalage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *