RDC/ Démission Tunda Ya Kasende: "le président doit nommer un Ministre de la Justice de son obédience", Noel Tshiani

Noël Tshiani, acteur politique de la RDC/Photo de tiers

Après la démission du vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende, ce samedi 11 juillet 2020, les réactions fusent de partout pour saluer mais aussi dénoncer cet acte.

Si pour certains, le désormais ex patron de la justice ne devrait pas quitter le bateau Ilunkamba pendant que la justice nationale a été remise sur le rail avec la condamnation des corrompus et détourneurs, d’autres par contre, estiment qu’il est temps pour le président Tshisekedi de nommer un nouveau ministre qui proviendrait de son camp. Car Célestin Tunda était du camp de son partenaire dans la coalition, Joseph Kabila et président honoraire de la RDC.

C’est ce que pense le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani Mwadiamvita. Pour lui, il est l’heure que le chef de l’Etat nomme comme ministre, quelqu’un de son parti ou de sa coalition, bref de son obédience. Ce, afin de le soutenir dans la mise en place d’un Etat de droit.

« Avec la démission de Tunda Y’a Kasende, Président @fatshi13 doit nommer un Ministre de la Justice de son obédience pour être en mesure de mener les réformes de la justice pour mettre en place un État de droit fonctionnel. La justice est un Ministère régalien », a twitté Noël Tshiani ce samedi 11 juillet 2020.

A lire aussi RDC : le VPM de la justice, Célestin Tunda Ya Kasende n’a pas démissionné

Retenez que Célestin Tunda Ya Kasende a déposé sa démission au premier ministre ce samedi 11 juillet 2020. Il lui avait été reproché de transmettre en catimini au bureau de l’assemblée nationale, le rapport du gouvernement sur les propositions de loi Minaku-Sakata, visant la réforme judiciaire. Il avait été, ensuite, interpellé par la justice et puis relâché quelques heures après. Depuis, le ministre Tunda n’a plus jamais participé aux conseils des ministres présidés par le président Tshisekedi.

Liévin LUZOLO