RDC : dégoûtée, la congolaise Marie Branser dénonce la légèreté de la Fédération Congolaise de Judo

Marie Branser, judoka congolaise

Censée ramener une médaille pour la RDC, la Congolaise d’origine allemande Marie Branser a été éliminée par la Russe Aleksandra Babintseva en 16e de finale du tournoi de judo des Jeux olympiques de Tokyo 2021, ce 29 juillet, chez les moins de 78 kg. Dégoûtée, suite au manque de soutien des autorités sportives de la RDC, notamment la fédération congolaise de judo, la congolaise décide de prendre un recul et y réfléchir.

Dans une interview accordée à RFI, Marie Branser revient sur son combat et sur ce qu'elle a vécu en acceptant de défendre le drapeau de la RDC aux jeux olympiques :

A la question de savoir sur ce qui n'a pas marché lors de son combat avec la russe, elle répond : ''ça a surtout été une question de force. Elle est très forte physiquement. Elle était positionnée en tant que gauchère. Je n’arrivais pas à trouver des solutions, d’autant qu’elle restait toujours à distance. J’avais toujours un problème avec la main. Je posais ma main et elle la bloquait aussi tôt. Ça a contrarié mes efforts. Mais elle a fait son truc. Et, à la fin, c’est elle qui a placé le deuxième wazari. Elle était la meilleure aujourd’hui'' 

Et de poursuivre toujours aux ondes de RFI : ''je suis triste et déçue aujourd’hui mais je ne peux pas changer le résultat. Je vais faire une pause, maintenant et réfléchir à toutes les choses qui se sont passées, tous les problèmes auxquels j’ai dû faire face, à tout l’argent que j’ai dépensé dans le judo. Parce que c’est moi qui ai mis l’argent pour tous les combats auxquels j’ai participé. Heureusement, les gens en RDC m’ont toujours soutenu. Je veux d’ailleurs les saluer et les remercier. Leur soutien me rend fière. Mais il faut changer les habitudes. Si les gens qui dirigent veulent des résultats, il faut qu’on travaille ensemble. […]''

Pour Branser, elle a donné tout son argent pour défendre les couleurs de la RDC '' est-ce que c’est normal qu’une double championne d’Afrique paie les frais liés à toutes ses compétitions ? Est-ce que c’est normal que le président de la Fédération ait bloqué ma participation aux Championnats d’Afrique ? […] Il y a des gens qui ont commis de mauvaises actions. Je n’ai pas touché un euro et j’ai donné tout mon argent. A la fin de 2020, ces dépenses représentaient 13000 à 14000 euros. Depuis, il y a eu d’autres compétitions, et on en est peut-être à 16, 17 ou 18000 euros. Alors que je touche 450 euros par mois''.

Malgré sa déception envers la fédération congolaise de judo, elle tient qu'a même à remercier sa famille et ses amis qui l'ont beaucoup soutenu ainsi que ses sponsors à Kinshasa.

''Mais il faut aussi du travail de la part de notre fédération de judo et du Comité olympique. Parce qu’autrement, je ne pourrai plus continuer. Je n’ai plus d’argent et plus assez d’énergie pour gérer tout ça'' a-t-elle conclu en étant extrêmement déçue.

Ce jeudi, la congolaise Marie Branser s’est montrée agressive et dangereuse tout au long du combat, mais n’a pas réussi à renverser la russe dans le temps réglementaire. Les deux femmes ont donc dû passer par le Golden score. La russe Aleksandra l’emportait sur un ippon seoi nage bien exécuté

Avec RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *