RDC: "Défier le FCC de Joseph Kabila serait du suicide pour Félix Tshisekedi", Collette Braeckman (FACTCHEKING)

Photo Montage ENET .

Attention cet article relayé par ELECTION-NET et tiré du media 24h.cd pourrait contenir de faits non vérifiables. Collecte Braeckman rejette les propos contenus dans cet article.

Les réactions fusent de partout pour commenter les consultations en cours initiées par Felix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo.

Pour Colette Braeckman, journaliste belge d’investigation et spécialiste de la politique RD congolaise,le président Félix Tshisekedi ne devrait pas minimiser la force politique du Front Commun pour le Congo (FCC).

"Défier la coalition FCC de Joseph kabila par Felix Tshisekedi serait tout simplement du suicide pour lui-même car il n’a le contrôle de rien et même plus de son parti politique", a déclaré l’ancienne journaliste du journaliste belge Le Soir.

Colette Braeckman estime que "ces consultations accoucheront d’une souris qui n’apportera aucun changement car le président Tshisekedi n’a aucune majorité, le pays est actuellement endetté et vit dans l’insécurité totale".

En rappel, les consultations des différentes personnalités par Félix Tshisekedi font suite à la crise persistante entre le FCC-CACH, la coalition politique au pouvoir. Après ces consultations, avait précisé le chef de l'état, des conclusions seront portées à la connaissance de la population.

Dieubon Mughenze