RDC-Crise à l'union sacrée : Augustin Kabuya enfonce le clou

Augustin Kabuya, Secrétaire Général de l'UDPS en meeting à Mbaza Ngungu/ photo tiers

L'opposition congolaise vient de former un bloc commun dans l'optique de mener des actions des grandes envergures pour exiger la dépolitisation de la commission électorale nationale indépendante CENI et les réformes électorales.

Ce bloc qui a vu le jour dimanche 24 octobre connaît déjà la participation des grandes figures dont Moïse katumbi et Martin Fayulu. Le secrétaire général du parti Ecidé, a par ailleurs annoncé une rencontre en commission dans les prochaines heures pour décider des actions qui doivent être menées à travers la République démocratique du Congo (RDC).

La réaction du secrétaire général du parti présidentiel (UDPS) n'a pas tardé. D'un ton ferme, il qualifie la présence du parti de Moïse Katumbi dans ce bloc d'un "retour à la case départ". D'après lui, le vrai problème de Moïse Katumbi "ce sont ses intérêts personnels".

"Comme ils veulent retourner dans la rue, nous sommes prêts à faire cette démonstration. Katumbi et Fayulu ont travaillé avec Joseph Kabila. Quand nous nous battions contre Kabila, eux travaillaient avec lui. Ils sont contre Félix Tshisekedi parce qu'il remet le pays sur le rail. Comme ils parlent des actions des grandes envergures, nous attendons et nous sommes prêts pour faire aussi une démonstration des forces", a déclaré ce 25 octobre le secrétaire général de l'UDPS.

Il faut signaler que dans ce bloc qui est contre le processus de désignation de Denis Kadima comme président de la CENI, il y'a aussi l'Église catholique, l'Église protestante et tant d'autres mouvements.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *