RDC/Création d’un tribunal anti-corruption : “le gouvernement a émis un avis négatif”, Bahati Lukwebo

Bahati Lukwebo, président du sénat congolais. Ph. ENET

C’est après avoir présenté à l’auguste Assemblée, le résumé de son projet de loi, portant création, organisation et fonctionnement du tribunal anti-corruption, que le sénateur Aimé Patience MANGYADI a, au cours de la plénière de ce vendredi au sénat, appris que le gouvernement a émis un avis défavorable à sa proposition.

Selon le speaker de la chambre haute du Parlement qui a annoncé ces observations du gouvernement, contenu dans un document, les contraintes budgétaires sont les causes principales du rejet de cette proposition.

Elles sont déjà nombreuses, les structures de lutte contre la corruption, en créer un tribunal pour cette fin, est une bonne chose mais le moment n’est pas bien choisi. Car, s’y engager, impliquerait beaucoup de moyens financiers pour sa matérialisation, expliqué le président Bahati Lukwebo, qui a parcouru les observations du gouvernement quant à ce.

Après lecture des observations du gouvernement sur ladite proposition, la plénière a élagué ce projet de loi, qui avait déjà été déclaré non-recevable par la conférence des présidents sous le bureau Thambwe Mwamba.

Liévin LUZOLO