RDC-Covid-19: les agents de riposte seront bientôt payés (Eteni Longondo)

Docteur Eteni Longondo, Ministre de la Santé.

Répondant sur la radio Kinoise Top Congo FM ce dimanche 05 juillet 2020 à la question de l'impaiement des agents commis à la riposte contre la Covid-19, le ministre national de la santé indique que le problème se trouve au niveau du secrétariat technique qui ne lui a pas encore transmis la liste des agents de la riposte.

"Ca fait deux mois que j'avais commencé à demander au Secrétariat technique de me transmettre les noms des agents de la riposte. Le secrétariat technique a fait un effort de demander aux médecins directeurs des hôpitaux de transmettre les noms de leurs agents, mais malheureusement quand ces noms sont arrivés, il semblerait qu'on avait gonflé les listes des agents de la riposte", explique docteur Eteni Longondo.

Justifiant ces arriérés de salaires, le ministre de la Santé indique qu'il y avait aussi une liste des gens qui travaillent dans le Comité multisectoriel qui devrait être introduite avec la liste des agents du secrétariat technique, notamment les médecins. Malheureusement cette dernière n'était pas venue alors que j'avais déjà introduit la liste de membres du Comité multisectoriel chapeauté par le Premier ministre. Ces agents sont déjà payés".

Docteur Eteni Longondo relève que "le secrétariat technique avait demandé à ces médecins d'harmoniser leurs listes et d'aligner uniquement les médecins, les infirmiers et tout le personnel qui travaillent dans la riposte, une liste réelle et non une liste gonflée". Il rassure que la liste des agents a déjà été soumise à la Primature qui l'a transmise au Budget.

"Nous attendons que les ministères de Budget et des Fnances s'exécutent". Le ministre de la Santé demande aux agents du secrétariat technique de patienter. "Je crois que d'ici là ils pourront recevoir leurs primes".

En colère, les prestataires de santé commis à la riposte contre le Coronavirus avaient manifesté le samedi 04 juillet à Kinshasa pour réclamer le paiement de 3 mois de leur salaire. Ils se sont rendus à la Primature avec une caravane d'ambulance, mais n'ont pas eu une réponse satisfaisante.

Pompon BEYOKOBANA