RDC/Covid-19 : la société civile appelle l'INRB à réduire le coût du test à 10 $

INRB. Crédit: election-net.com

Le collectif des forces vives de la République Démocratique du Congo a au cours d'un point de presse tenu à Goma ce samedi 14 août 2021, dénoncé ce qu'elle qualifie d'inacceptable dans la gestion de la pandémie de la covid-19.

Tout en reconnaissant que la troisième vague a été plus virulente que les deux précédentes, Simon Mukenge un des animateurs de cette structure a souligné que ''l'état congolais a été dans l'incapacité d'imposer les mesures barrières qu'il a lui-même édicté et a brillé par une passivité qui ne dit pas son nom''.

Simon Mukenge activiste pro-démocratie de Goma, photo Enet/Prince B

''Nous sommes appelés à fustiger d'abord le tarif observé au niveau de test Covid-19 au sein des structures habilitées et ensuite le coût exorbitant de 100 $ que devra impitoyablement supporter le malade de la covid-19 au cas où il est placé sous assistance respiratoire alors que la République a reçu des fonds dans une certaine mesure'', a-t-il indiqué à election-net.com

Il a en outre indiqué que ces attitudes n'incitent pas les gens à se précipiter vers les lieux destinés à traiter les questions de la covid-19, cela , selon lui, risque de favoriser le retour des flambées des cas, au delà des mesures barrières édictées.

Il a enfin adressé un appel au président de la République pour que soit supprimée la prise en charge de bonbonne par le malade de la covid-19, tout en interpellant l'institut National des recherches Biomédicales (INRB) à réduire très sensiblement le coût injustifié du test Covid-19 à 10 $ pour les nationaux et à 30 $ pour les étrangers.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *