RDC/COP 26 : Félix Tshisekedi sensibilise

Vue aérienne de la rivière Monboyo et de la forêt de tourbières du parc national de la Salonga au sud-est de Mbandaka, République démocratique du Congo. Ph. Tiers

En prévision de la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en novembre prochain, le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a rappelé lors de la 20e réunion du Conseil des ministres, tenu le vendredi 17 septembre, le rôle central que va jouer son pays dans la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique.

D'après le Chef de l'Etat, ces assises sont donc une opportunité exceptionnelle pour son pays, l’un de ceux qui proposent des solutions à la problématique du réchauffement climatique de la planète, de mettre en exergue ses ressources et de négocier les compensations y relatives.

"La Transition Énergétique est inscrite comme l’un des thèmes principaux qui va façonner les futurs enjeux socio-économiques mondiaux dans les filières industrielles notamment du secteur de l’énergie, de la Construction automobile, et de la production minière", précise le compte-rendu de cette réunion.

En en croire le chef de l'Etat, l’objectif de la transition énergétique, à l’horizon 2035, vise une diminution drastique de la consommation des énergies fossiles en faveur d’autres sources énergétiques moins polluantes et plus accommodantes pour l’environnement.

À l’aube d’une nouvelle révolution industrielle qui sera soutenue en grande partie par les réserves en minerais tels que le cobalt, le lithium, le niobium dont "notre pays regorge suffisamment pour changer le monde moderne, le débat autour de la transition énergétique devrait être lancé en République démocratique du Congo afin d’orienter l’action gouvernementale vers l’accompagnement et la stimulation d’une économie autre que les filières industrielles traditionnelles opérant dans notre pays", a dit celui qu'on surnomme "Béton."

Le président de la République a invité à cette occasion, la vice-Première Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, le Ministre de l’Industrie, celui des Ressources Hydrauliques et Électricité et celle des Mines d’instruire les Administrations et structures sous leurs tutelles, à réfléchir sur ces enjeux du futur et de proposer progressivement de nouvelles approches de gestion et politiques publiques qui permettront à la République démocratique du Congo d’être l’un des acteurs stratégiques de cette future révolution industrielle.

Rappelons que la 26e conférence des parties signataires de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques se déroulera à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021. Elle fait suite à l'échec de la COP 25 lors de laquelle les états n'ont pu s'entendre sur les mesures décisives à prendre pour faire face au réchauffement climatique.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *