RDC/ Contrôle parlementaire : Mboso N'kodia accusé

Christophe Mboso N'kodia, président de l'Assemblée nationale. Ph Ass Nat.

Eliezer Ntambwe, élu de la circonscription de Lukanga dénonce le comportement du bureau Mboso qui serait en train de bloquer les initiatives des contrôles parlementaires.

D'après lui, plusieurs interpellations des ministres ont été mises au tiroir par Christophe Mboso. Il a évoqué plusieurs interprétations dont celle du ministre Kibasa dans le dossier Registre des appareils mobiles ( RAM), initié par le député national Juvénal Munubo.

« Nous avons deux missions régaliennes de légiférer et de contrôler. Par rapport à la deuxième mission, il y’a une petite difficulté. Aujourd’hui, nous n’effectuons plus le contrôle parlementaire tel que voulu dans nos lois. Aujourd’hui ce que l’IGF est en train de faire, est une partie presque de nos prérogatives. Depuis un temps, il n’y’a pas de contrôle de l’Exécutif », a dit Eliezer Thambwe dans une interview accordée à la presse à ce jour, avant de citer les quelques dossiers mis au tiroir par l'actuel bureau dirigé par Christophe Mboso.

"On s’en souvient encore, parmi les initiatives parlementaires bloquer par le bureau de Christophe Mboso, nous avons la question orale avec débat adressée au ministre des PTNTIC par le député national Juvénal Munubo, concernant la taxe du Registre des Appareils Mobiles (RAM), et la question orale avec débat, adressée à Daniel Asselo, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières par le député Ados Ndombasi. Elle porte sur des bavures policières ayant conduit à des décès au cours du mois de juillet 2021 en RDC", conclut-il.

Joël Nzuzi Mesa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *