RDC -Constant Mutamba contre Noël Tshiani: “Ce sont les Congolais de père et de mère qui ont mis à genoux ce pays”

Constant Mutamba, Président de la Nouvelle Génération pour l'émergence du Congo (NOGEC)/ photo Enet Joël Mesa

“Congoiité”, ce nouveau concept divise depuis plusieurs jours la classe politique congolaise. A la base, un projet de loi initié par Noël Tshiani, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018. ce projet impersonnel est impartial pour les uns et les autres , il a un sens de patriotisme visant à réserver les hautes fonctions de la République aux vrais congolais nés de père et de mère.

Cette question n’a pas laissé indifférent Constant Mutamba. Le président de la Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC reconnaît avant tout, le droit qu’a tout congolais de proposer ou de rejeter une loi.

Toutefois, il souligne que le plus important pour briguer la magistrature suprême, c’est de ne pas être congolais de père et de père, mais plutôt être congolais de père ou de mère et naître sur le sol congolais.

” Pour la NOGEC, il faut avoir un des parents qui soient nés sur le sol congolais pour occuper des hautes fonctions dans ce pays. Donc soit votre père ou votre mère est congolais.
La congolité est un faux débat. L’important, c’est ce qu’un compatriote peut faire pour sa nation. Certains congolais de père et de mère sont indignes de porter la nationalité congolaise. Le cas de ceux qui prennent les armes pour tuer leurs propres frères” a dit devant la presse Constant Mutamba.

Pour lui, la République démocratique du Congo (RDC) est encore sous développé à ce jour, à cause des Congolais de père et de mère.

“Ce sont les Congolais de père et de mère qui ont mis à genoux ce pays. Ils ont plusieurs fois trahi le Congo. Entre un Congolais de père et de mère détourneur des deniers publics, et un étranger qui investit ses millions au Congo, lequel des deux aime réellement le Congo, et est digne d’être appelé congolais ?” s’interroge le président de la NOGEC.

La proposition de loi de Noël Tshiani “vise à écarter Moïse Katumbi” de la course électorale en 2023 comme estiment plusieurs observateurs de la politique congolaise. Mais Constant Mutamba insiste sur le caractère impersonnel de la loi.

Joël Mesa Nzuzi

1xbet Code Promo ENET2021