RDC: Constant Mutamba accuse le CACH d'être à la base de la crise au sein de la Coalition avec le FCC

Constant Mutamba. Ph Enet/Joël NZM.

Le président de la NOGEC a tenu une conférence de presse ce mercredi à Kinshasa au cour de laquelle, il est revenu sur la crise politique entre le Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de l'ancien président Joseph Kabila et le Cap pour le changement (CACH) de l'actuel chef de l'État Félix Tshisekedi.

Au cours de cette rencontre avec la presse , Constant Mutamba a accusé le CACH d'être à la base de cette crise politique pour son non respect de la constitution et de l'accord dit" accord pour la stabilité et le développement du pays" signé entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, en présence de quelques président africains selon les indiscrétions.

Le président de la NOGEC a énuméré bon nombre de faits qui d'après lui, sont à l'origine de la crise politique actuelle.

" (…) Après la démission du VPM de la justice Tunda, le FCC a envoyé un nom pour nomination au près du président de la République , mais il n'y a jamais eu nomination, et il n'y'a jamais eu des réponses, des explications à ce sujet, alors que l'accord de coalition est claire. On revient sur la constitution de la République, vous savez dans quel contexte les juges de la cour constitutionnelle ont été nommés. La flagrance était telle que la procédure n' avait pas été respectée. La constitution a été allégrement violée. Tout le monde s'est accordé qu'il y'a eu violation de la constitution sauf les camarades et amis du CACH. Face à toutes ces violations reccurentes que ça soit de la constitution, que ça soit de l'accord de la coalition, comment voulez-vous que le FCC se comporte? Donc l'origine de l'actuelle crise, c'est les violations reccurentes de la constitution et de l'accord de coalition" dit- il devant la presse ce mercredi 18 novembre, et de poursuivre :

"A cause de l'intolérance politique, Moi même mon ordonnance a été bloquée par le CACH. Je devrais être à la direction générale de la poste. Ça fait 5 mois" explique-t-il.

Ce dernier rappelle en outre à ceux qui doutent, qu'il a eu bel et bien accord entre Félix Tshisekedi.

" Il y'a eu un accord écrit, pas verbal de coalition gouvernementale intitulé " Accord pour la stabilité et le développement du pays" avant de conclure :

" Ni le CACH, ni le FCC, ne sortira gagnant de cette crise". Ce dernier se réfère aux différentes crises politiques qu'a connu la RDC dans son histoire politique.

Joël Mesa Nzuzi