RDC/"Congolité" : la NOGEC préconise le référendum

Constant Mutamba, président du NOGEC. ENET/Joel Mesa

La proposition de loi de l'ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018, Noël Tshani Mwandivinta, verrouillant l'accès à la magistrature suprême aux seuls congolais nés des deux parents d'origine ne cesse de défrayer la chronique en République Démocratique du Congo. Depuis son dépôt le jeudi 08 juillet dernier à l'Assemblée nationale par le député national Nsingi Pululu qui l'a endossé, l'on assiste à des réactions et contre-réactions des acteurs politiques et sociaux.

Ainsi, la Nouvelle génération pour l'émergence du Congo (NOGEC), un regroupement politique membre du Front Commun pour le Congo, de l'ancien Président de la République Joseph Kabila Kabange n'est pas du reste.

Cette structure politique chère à Constant Mutamba, propose quant à elle de soumettre cette question au référendum.

"#RDC Le verrouillage de l'accès aux fonctions de souveraineté : NOGEC propose le RÉFÉRENDUM pour permettre au souverain primaire de lever l'option", peut-on lire dans un tweet de son Président Constant Mutamba.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *