RDC/Colloque sur l'Albinisme : "Ces personnes sont des êtres humains dotés d'intelligence et pétris de talent", Président Tshisekedi

Le Président Tshisekedi a ouvert les travaux du premier colloque panafricain de sensibilisation à l'albinisme sous le thème : "Solidarité africaine en faveur des personnes atteintes de l'albinisme".

Toujours aussi forts, envers et contre tout, le panel chargé d'accompagner la RDC à la présidence de l'Union africaine organise du 19 au 20 octobre au Pullman Hôtel de Kinshasa, le premier colloque panafricain de sensibilisation sur l'albinisme.

C'est à cette occasion et devant un parterre de diplomates, des représentants des organismes internationaux et d'officiels congolais que le Président Tshisekedi , accompagné de la Première Dame, a procédé ce mardi 19 octobre au Pullman Hôtel de Kinshasa au démarrage de ces travaux.

"Des êtres humains dotés d'intelligence et pétris de talent"

Prenant la parole en sa qualité de Président en exercice de l'Union africaine, le chef de l'État s'est plus appesanti sur le traitement égal dans la société auquel les albinos ont droit. Et que les droits des personnes atteintes d'albinisme sont des droits de l'homme et ne peuvent être exposée à aucune forme de discrimination ou d'humiliation.

" Nous devons marteler en boucle haut et fort que ces personnes sont des êtres humains dotés d'intelligence et pétris de talent" a-t-il insisté. La lutte pour le droit des personnes atteintes de l'albinisme n'est pas un devoir mais une obligation. Salif Keita du Mali et Yan Mambo de la RDC ont été cités en exemple. Pour le Chef de l'État, les participants devront faire une évaluation de l'efficacité des mécanismes existants et de leurs réponses.

Sous un chapiteau érigé a cet effet, plusieurs autres personnalités ont pris la parole dont Bintou Keita, la représentante spéciale du Secrétaire Générale des Nations Unies.

Dans son adresse, elle a dit non au double standard de vie laissant les personnes atteintes de l'albinisme abandonnées à leur propre sort.

Tumba Lwaba, coordonnateur du panel a remercié le Président Tshisekedi pour son appui à la matérialisation de ce projet. Il a mis l'accent sur le respect des droits humains des albinos et qu'ils jouissent des mêmes droits que tout le monde.

Plusieurs sujets seront débattus au cours de ce colloque, le premier du genre sur l'albinisme en Afrique notamment: Éducation, Culture et genre pour les albinos ; normes et législation en matière de promotion et de protection des droits des personnes atteintes d'albinisme.

Quid de l'Albinisme ?

L'albinisme n'est pas une fatalité en soi, mais il est défini comme une maladie héréditaire transmise génétiquement des parents aux enfants. Il n'est pas contagieux.

Les personnes atteintes d'albinisme souffrent d'un défaut total ou partiel de production de mélanine. Il se traduit par une couleur particulière de la peau et des anomalies dans les yeux.

Il sied de noter qu'à compter de 2015, l'Assemblée générale des Nations Unies avait adopté une résolution proclamant le 13 juin, journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme. Une déclaration de Kinshasa devrait sanctionner ces assises.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *