RDC/CLB:"Fountains" un titre inédit de Drake en featuring avec Tems écrit et produit par un congolais

Tresor Riziki, Drake et Tems. Ph. Tiers

Le morceau « Fountains », présent sur le nouvel l'album du rappeur Américain Drake en featuring avec la nigériane Tems sorti ce vendredi 3 septembre, est écrit en partie et produit par Tresor Riziki, originaire de Goma, ville province du Nord Kivu, en République Démocratique du Congo.

Il n'y a pas plus bel honneur pour un congolais. Tresor Riziki a la chance d'entendre ses mots chantés par les deux artistes de renommée internationale. En effet, le morceau « Fountains» a été écrit et produit par Tresor Riziki en collaboration avec Drake et Tems, a tweeté ce vendredi l'auteur compositeur de la chanson partageant sa joie avec ses fans et followers.

Tresor, est un ambassadeur de haut niveau pour l' Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et auteur-compositeur-interprète et producteur primé plusieurs fois platine.

Il est le co-fondateur du groupe afro-fusion de Durban Maisha, et est un réfugié de Goma, en République démocratique du Congo.

Lorsque Trésor Riziki, est arrivé à Durban, en Afrique du Sud, en 2009, il ne parlait pas un seul mot en anglais. Pourtant, à 19 ans, il a réussi à trouver du travail de gardiennage et de lavage de voitures. Sept ans plus tard, lors d'une cérémonie fastueuse dans la même ville, il a remporté le prix du meilleur album pop pour VII aux 22e South African Music Awards.

Aujourd'hui, Trésor est un artiste multiplatine en Afrique du Sud, avec deux succès n° 1 en Italie. Il s'est produit devant une foule de 60 000 personnes et il a signé un contrat de licence et de distribution à sept chiffres décrit par son manager, Raphael Benza de Vth Season, comme "le plus gros jamais enregistré pour un artiste basé en Afrique australe".

Pour beaucoup, cela suffirait, mais Trésor voit l'Afrique du Sud comme « mon lieu de réfuge où je m'entraîne et me prépare pour le monde entier ». Son but ? Pour faire revivre les jours de gloire de la musique africaine, une époque où Hugh Masekela et Miriam Makeba étaient des noms bien connus et Graceland était le plus grand album du monde. « Quand les gens me voient, ils doivent ressentir l'Afrique », dit-il, « même si je n'achète que du lait au supermarché ».

Inspiré par son expérience personnelle en fuyant la violence dans son pays d'origine, Tresor est déterminé à soutenir les familles déplacées de force à travers sa musique et son influence sociale.

Nelly E,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *