RDC : China Moly envisage de doubler la production de cuivre et de cobalt avec 2,5 milliards USD

Illustration- Exploitation minière d'argent

À Kolwezi, en République Démocratique du Congo, la société China Molybdenum détient une participation majoritaire de 80 % dans les mines de Tenke Fungurume, l'un des plus grands gisements de cuivre-cobalt au monde. La mine a produit environ 182 600 tonnes de cuivre et 15 400 tonnes de cobalt en 2020. Ces résultats encourageants poussent les dirigeants de China Moly à réexaminer le projet de doubler la capacité de production de cuivre et de cobalt avec 2,51 milliards de dollars.


Devant être mis en exécution en 2023, ce projet comprend la construction de trois lignes de production de minerais qui permettront d’augmenter la production annuelle moyenne de la mine de cuivre de 200.000 tonnes et d’accroître la production de cobalt de 17.000 tonnes.

Le cuivre concentré, sa valeur frontière s'élève à 1051,64 $ la tonne et sur les marchés boursiers il se négocie à 9560,40$ la tonne. Pour le cobalt, sa valeur frontière s'élève à 2622,35 $ la tonne et sur les marchés boursiers il se négocie à 52447,00 $ la tonne.

Depuis le début de la pandémie, les prix de ces deux produits miniers ont grimpé en 2021. Sur ce, dans sa déclaration à la bourse de Shanghai, la société minière indique ce nouvel investissement sera financé par fonds propres et par des prêts bancaires.

Selon Reuters, le mois dernier, China Moly a annoncé avoir entamé la production d’essai dans une autre extension de la mine. Celle-ci, avec une capacité nominale de traitement de 3,3 millions de tonnes de minerai par an, devrait produire 88.500 tonnes de cathodes de cuivre et 7.280 tonnes d’hydroxyde de cobalt.

China Moly a acquis, en 2016, une participation majoritaire dans Tenke Fungurume, pour 2,65 milliards USD auprès de la minière américaine Freeport-McMoRan (NYSE : FCX).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *