RDC : " Ceux qui sont nommés à la Cour constitutionnelle, ne doivent pas être des garçons de course", Jacques Ndjoli

Le député national, Jacques Ndjoli. Ph de tiers.

Lors de la conférence-débat, organisée par les Jeunes Kabilistes ce jeudi à Kinshasa, le professeur et député national, Jacques Ndjoli dans son exposé, a insisté sur le respect de la constitution.

Ce dernier a signifié que dans un État dit "de droit", ce sont les juges constitutionnels qui veillent au respect de la constitution, d'où ils doivent demeurer indépendants de tout courant politique.

" C'est la cour constitutionnelle qui veille au respect de la constitution" et de poursuivre : " ceux qui sont nommés à la cour constitutionnelle ne doivent pas être des garçons de course".

Évoquant toujours le problème du non respect de la constitution en Afrique et précisément en République démocratique du Congo, le professeur Jacques Ndjoli estime que " nous avons la constitution mais nous refusons de l'intérioriser parce que, nous voulons avoir un pouvoir absolu et cherchons à mourir au pouvoir", et de tacler :

" Nous voulons être des Mobutistes sans Mobutu".

Pour l'orateur du jour, "la faiblesse de notre constitution, c'est notre faiblesse entant que congolais et dirigeants", conclut-il.

Joël Mesa Nzuzi