RDC: cette proposition de Noël Tshiani qui effraie Moïse Katumbi Chapwe

Moïse Katumbi,

S’achemine-t-on vers une révision constitutionnelle en République démocratique du Congo ? Des discours concordants allant dans ce sens se multiplient au sein de la classe politique congolaise. Dans cette flopée des déclarations, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 Noël K. Tshiani Muadiavita confirme que modification de la constitution , il y aura.

Cet allié du président de la République propose que lors de ces prochaines modifications que la question de la congolité des deux parents soit évoquée

“Dans les modifications prochaines de la constitution, il faudra veiller à verrouiller l’accès à la présidence de la République en réservant cette haute fonction qu’aux congolais et congolaises nés des pères et mères congolais” a écrit Noël Tshiani sur son compte Twitter

” Il y a de bonnes raisons pour cette disposition ” insiste-t-il sans préciser ces raisons.

Ce message est très mal perçu par les partisans de Moïse Katumbi Chapwe. Ils estiment que c’est une bonne machination pour écarter le président d’Ensemble pour la Republique t à la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo.

Moïse Katumbi est né d’une mère congolaise et d’un père grec Nissim Soriano, qui avait fui entre les deux guerres mondiales l’île de Rhodes alors contrôlée par l’Italie fasciste, pour s’établir au Katanga, près du lac Moero et proche de la frontière zambienne. Son père y développa un commerce de poissonnerie repris ensuite par son frère aîné Katebe Katoto.

Si jamais cette proposition de Noël Tshiani venait à être appliquée, Katumbi Chapwe est déjà cheval non partant pour la prochaine élection présidentielle prévue en 2023

Chris Lumbu