RDC : Ces nouvelles révélations d'un officier de l'armée sur les ADF à Beni

Des militaires de FARDC au front à l'Est.

Le colonel Kui Mukasimba Kayabo Jean de Dieu, coordonnateur des opérations civilo-militaires en mission dans la région de Beni au Nord-Kivu a révélé que 60% des présumés combattants ADF sont des Congolais.

C'était lors d'une conférence de presse ténue à l'Hôtel de ville, ce 29 décembre 2020. Cet officier de l'armée soutient que ces Congolais qui ont adhéré à ce mouvement rebelle, se sont joints à des " terroristes venus de 12 pays" pour insecuriser la région de Beni.

"Il y a des terroristes venus de 12 pays qu'on a recruté pour venir nous faire du mal. Mais, nous on ne va pas baisser les bras… c'est pourquoi nous sollicitons l'appui de la population… L'ennemi est composé à 60 % des Congolais, je ne dis pas que ce sont les enfants d'ici(à Beni) mais des Congolais", a-t-il déclaré.

L'occasion faisant le larron, le colonel Kui Mukasimba Kayabo Jean de Dieu a fermement condamné les attaques de la population contre les contingents onusiens car, souligne-t-il, la monusco est un partenaire qui appuie les forces de sécurité dans la traque des présumés ADF.

"Nous nous bénéficions de l'appui de la monusco en carburant et en vivre de nos partenaires la monusco. Moi qui suis témoin de ce que fait la monusco, je demande à la population et à la jeunesse de ne pas s'attaquer à notre partenaire. Si on le fait, c'est pour appuyer l'ennemi", a-t-il chuté.

Dieubon Mughenze depuis Beni