RDC-CENI : les pro-Kabila lancent un message à Félix Tshisekedi

De gauche à droite : Le président FélixTshisekedi et l'ancien Président Joseph Kabila. Ph de tiers.

La classe politique congolaise peine à trouver un consensus autour de la désignation des animateurs de la centrale électorale.

La plénière convoquée ce vendredi 15 octobre pour auditionner le rapport de la commission paritaire chargée d'examiner les dossiers des membres de la CENI a été boycotté par plusieurs groupes parlementaires.

Après les pro- Katumbi, c'est le tour des pro- Kabila de qualifier cette commission irrégulière. Ils (députés nationaux FCC) appellent le président Félix Tshisekedi, à ne pas entériner le nouveau président de la CENI, comme c'était le cas pour Ronsard Malonda.

Le FCC refuse " de cautionner la procédure irrégulière et cavalière enclenchée par le bureau de l'Assemblée nationale", peut-on lire dans sa déclaration politique de ce vendredi 15 octobre.

" Aussi, nous disons Non à tout assujettissement de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Demandons au président de la République, chef de l'État, de ne pas entériner, le cas échéant, la désignation d'un président de la CENI et des autres animateurs de cette institution obtenue dans des conditions d'irrégularités manifeste", poursuit la même déclaration qui se réfère de la lettre du président de la République du 13 juillet 2020, refusant d'entériner Ronsard Malonda pour manque de consensus entre confessions religieuses.

Les députés FCC condamne aussi avec la dernière énergie" le comportement anti- démocratique, arbitraire et dictatorial d'un bureau de l'Assemblée nationale au service d'une seule et unique famille politique", lit-on.

Le front commun pour le compte FCC se dit prêt à barrer la route, " par toutes les voies politiques possible la dérive dictatoriale" qui s'installe notamment à l'assemblée nationale.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *