RDC-CENI : le Nouvel Élan contraint le régime actuel à choisir entre "le consensus et "l’insurrection"

Adolphe Muzito ©Patrick Félix Abely

Le parti politique Nouvel Elan d’Adolphe Muzito réitère sa position d’exiger le consensus autour du projet de révision de la loi relative à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) en vue de sa dépolitisation.

C’est au terme d’une réunion tenue ce dimanche 28 novembre que cette formation de l’opposition a lancé cette alerte tant à l’opinion nationale qu’internationale.

De ce fait, le Nouvel Elan encourage les forces Sociales et Politiques à multiplier les actions de rue et à intensifier les pressions diplomatiques en vue de contraindre le régime en place à choisir entre "le consensus sur les réformes électorales à réaliser et l’insurrection pacifique du peuple."

Dans sa quête d’exiger le départ de Dénis Kadima à la tête de la CENI, le Nouvel Elan aux côtés de plusieurs forces politiques et sociales, ont multiplié de manifestations de rue pour exiger la dépolitisation de la CENI, le consensus autour des réformes électorales et le RAM.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *