RDC/CÉNI : la CENCO n'exclut pas la possibilité de travailler avec l'équipe Kadima

"Si les propositions, les recommandations que la CENCO fait sont acceptées, nous allons faire avec l’équipe de Kadima" a déclaré Abbé N'shole, secrétaire général de la CENCO.

Après avoir échangé avec le président de la République démocratique du Congo (RDC), les évêques de la conférence épiscopale Nationale du Congo ( CENCO), étaient en conférence de presse ce lundi 29 novembre 2021.

Dans leurs déclarations signées par l'abbé Donatien N'shole, les évêques de la CENCO exigent un consensus sur les réformes de la centrale électorale. Déjà ils "déplorent la politisation de la CENI et le climat de méfiance engendré, susceptible de conduire aux élections contestées d'avance et qui, par conséquent, porteraient sérieusement atteinte à la cohésion nationale et sociale".

D'après eux, " pour garantir le caractère apaisé du processus électoral" ils( Évêques) ont levé l'option de "demander à qui de droit à faire preuve d'ouverture afin de rassurer toutes les parties prenantes de la transparence et de l'inclusivité du processus électoral".

L'abbé Donatien N'shole n'exclut pas la possibilité de travailler avec l'équipe Kadima.

" Si les propositions, les recommandations que la CENCO fait aux autorités compétentes sont acceptées, on pourra trouver un consensus autour des réformes institutionnelles consensuelles, si elles sont acceptées, nous allons faire avec l’équipe de Kadima. La CENCO ne s’impose pas là-dessus. Lorsqu’on parle de consensus, c’est-à-dire d’autres parties prenantes, notamment de l’opposition parlementaire se mettaient d’accord", a précisé Donatien N’shole.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *