RDC/CENI : "Faire l'opposition comme l'UDPS l'avait fait, ce n'est pas donné à tout le monde", Augustin Kabuya à Lamuka

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS. Ph. ENET/ Theo L

Réagissant à une série de marches proclamée au mois de février devant le bureau de la CENI pour réclamer la dépolitisation de cette commission électorale par la coalition Lamuka, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) parle d'un non-événement et que l'opposition de la RDC est en perte de vitesse.

"(…) Ils ont évoqué la question d'un certain Thotho qui serait membre de l'UDPS, et dans mon intervention, j'avais posé la question suivante : c'est moi qui gère le parti, le Monsieur est dans quelle structure officielle ? Admettons même qu'il fût dans l'UDPS, Partons dans cette logique là (…) Mais l'UDPS a connu beaucoup de départs ! Aujourd'hui, nous pouvons demander à Albert Moleka, si Moleka est nommé quelque part, quelqu'un se réveille pour dire non Moleka est de l'UDPS (…)! Ça, c'est de la folie vraiment moi, je ne comprends pas, on parle de quoi ? (…)", s'interroge Augustin Kabuya à Top Congo.

Selon le numéro 2 du parti présidentiel, parce qu'il n'y a pas des matières à traiter aujourd'hui, c'est comme ça que la coalition Lamuka qui appelle à une série de marches à la CENI tâtonne.

"Faire l'opposition comme l'UDPS l'avait fait pendant 37 ans, ce n'est pas donné à tout le monde. Dieu merci à nos pères de l'Église catholique qui avait dit trop ce trop, menez votre combat seul", a-t-il renchéri.

Toutefois, il précise que le Chef de l'État est engagé sur la voie des élections et qu'il n'y aura pas de glissement.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *