RDC : Enfin, Joseph Kabila Kabange va parler

L'ex-président Joseph Kabila à l'occasion de la rentrée parlementaire de septembre au sénat ©Photo sénat RDC

L’ancien président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, n’a pas encore dit son dernier mot sur l’instabilité politique des membres du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme dont il est autorité morale et de son parti politique, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD).

Si pour certains de ces membres qui se retrouvent à l’Union sacrée, ils n’ont pas quitté ni le PPRD moins encore le FCC mais soutiennent tout simplement la Vision du président Tshisekedi, d’autres restés fidèles au parti et à la plateforme, demandent par contre aux “dissidents” de tirer les conséquences car n’obéissant plus à l’autorité morale de la plateforme, ni à la hiérarchie.

Il était donc temps que l’ancien président et autorité morale du FCC, Joseph Kabila, se prononce pour donner les directives non seulement la position de sa plateforme mais la ligne à suivre, désormais.

Avec ses 150 députés nationaux à l’Assemblée nationale, sans compter les instables, les FCC se réorganise et organise ses structures. “Et le moment venu, on va révéler les nouvelles structures”, a déclaré le porte-parole du FCC dans le Grand Katanga, Jessey Numbi.

Faisant d’une pierre deux coups, il a annoncé que l’autorité morale du FCC va se prononcer à propos, dans les tous prochains jours.

“Il n’est pas en retrait, ne vous en faites pas, c’est peut-être l’un des hommes le plus informé de la République. Il n’est pas entrain de dormir dans sa ferme, il est entrain de travailler. Et lui-même va s’exprimer, ce n’est pas pour longtemps”, a annoncé Jessey Numbi.

Notez que depuis un certain temps, le président honoraire et autorité morale du FCC, Joseph Kabila vit dans sa ferme de Kashamata à quelques kilomètres de la ville de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Liévin LUZOLO