RDC: Ce calvaire des travailleurs à la maison civile de Félix Tshisekedi [Exclusif]

Vue de la cité de l’Union africaine à Kinshasa, le 06/09/2016, lors du dialogue politique en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Rien ne va à la maison civile du président de la République Félix Tshisekedi, depuis la mort de son oncle et chef de ce service, Monseigneur Gérard Mulumba Kalemba. C'est un véritable calvaire, des travailleurs abandonnés à leur triste sort, à cela s'ajoutent l'impaiement de certains d'entre eux qui totalisent entre 2 et 6 mois. 

Ici, les agents ne savent pas à quels saints se vouer. Plusieurs, approchés par Election-net soulignent qu'à la maison civile, service privé du président de la République, c'est le sauve-qui-peut. Le paiement des agents est devenu sélectif, et est sur base des accointances avec le recruteur ou la personne ayant facilité le recrutement. Tout cela aux yeux du chef de l'État qui n'a dit jusque-là aucun mot sur la situation qui se détériore davantage.

Pourquoi la nomination du nouveau chef de la maison civile tarde après la mort de monseigneur Mulumba?

Au regard de la situation  toute désastreuse pour les travailleurs de la maison civile,  depuis le décès de mgr Gérard mulumba KalembaLes choses  ne se déroulent pas de la manière correcte à cause de  la mauvaise gestion du comité directeur dont la plupart des animateurs  sont des  intérimaires.

Selon une autre source , l'actuelle chargée des finances , Lydie BAZA qui n'est pas même notifiée de sa fonction s'il y'a paie , refuse de payer  les agents nommés et notifiés  par l'illustre disparu.

Dans cette cacophonie,  Le conseiller du  directeur a rassuré  aux agents omis de la dernière  paie de s'impatienter et attendre l'encaissement de l'argent pour etre servi, Mais ,Malheureusement la paie  débutée il y'a une semaine, les autorités  de la maison civile n'ont pas su résoudre le problème.

«La paie qui a eu lieu au mois de mai a été sélective, un bon nombre des agents ont été omis sur la liste de paye. Ce pourquoi d'autres comptent 6 mois et d'autres 4 mois. », a témoigné une source qui sollicite l'implication personnelle du chef de l'État pour qu'ils soient rétablis dans leurs droits.

Cependant, ils invitent le directeur de la logistique Félicien Muleba et l'intendant Christophe Nyakeru qui sont censés orienter l'actuelle directrice qu'ils accusent de sélectionner leurs membres de famille pour l'opération de paie.

Patrick Félix Abely