RDC/candidatures à la présidence de la CÉNI : pour les 6 confessions religieuses Kadima ou rien

Les chefs de confessions religieuses. Ph de tiers

L’Assemblée nationale a accordé 72 heures aux confessions religieuses pour vider la question de la désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et d’un membre de la plénière.

En marge de cette lettre, les six confessions religieuses acceptent de participer à la plénière prévue ce samedi au siège de la CENCO.

Mais d'après elles, c'est pour "réaffirmer le travail déjà fait", travail ayant conduit à la désignation de Denis Kadima comme remplaçant de Corneille Nangaa à la tête de la CENI.

Dans une correspondance adressée au président de l'Assemblée nationale, les six confessions religieuses rappellent à Christophe Mboso que les premières tractations n'ont été nullement un échec.

"Nous nous permettons cependant de révéler deux graves erreurs d'appréciation contenues dans ladite lettre, lorsque vous évoquez l'échec de toutes les tractations menées au sein des plateformes des confessions religieuses pour la désignation de nos deux délégués à la commission électorale nationale indépendante (CENI). Bien plus, en ce qui nous concerne, considérant que le travail a déjà été fait conformément à l'article 17 de notre charte (…), nous pensons qu'il n'est pas approprié de parler d'un quelconque échec dans les tractations précédentes", lit-on dans ladite lettre signée par les 6 confessions religieuses.

"Nous viendrons à la plénière pour réaffirmer le travail déjà fait", concluent-elles.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *