RDC/ bureau d’âge : un député national dénonce un plan de détournement massif

De gauche à droite : Aminata Namasiya, Mboso Nkodia et Gaël Busa. Ph presse présidentielle.

Le dossier relatif aux 12 millions de dollars américains sollicités par le Bureau d’âge pour organiser la session extraordinaire de janvier à l’Assemblée n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion publique qui pour une majorité la juge catastrophique.

C’est le cas du député national Rubin Rashidi, membre du Front Commun pour le Congo (FCC) lors d’une interview accordée à la presse ce mercredi 13 janvier qui a fustigé l’attitude du bureau d’âge qui semble incapable de mettre en oeuvre l’organisation de la session et dont des membres auraient pour dessein le détournement du budget alloué pour organiser les élections du bureau déchu.

« Le bureau d’âge nous a déçu, tous les députés en unanimité. Ce n’est pas pour la première fois qu’on organise une session extraordinaire et on en a fait avec le bureau sortant avec 6 millions de dollars et aujourd’hui on veut l’organiser avec 12 millions mais pourquoi ? On est 1000 députés au lieu de 500 ? » S’est interrogé Rubin Rashidi.

Et d’ajouter, « il y a 3 500 milles USD pour tous les droits des 500 députés, il y a eu 500 milles dollars pour organiser les élections des pétitions du bureau déchu, chose qu’on peut faire avec 2 rames de papier et les cartons que la CENI nous a laissé et 8 millions de dollars pour le fonctionnement de 3 collègues. » Argumente-t-il.

Par ailleurs, Il estime que, « tous les députés sont unanimes, on a assez des problèmes au Congo et on ne peut pas primer 3 collègues qui sont devenus membres du bureau d’âge avec 8 millions de dollars pour un mois. » a-t-il conclu.

Une des raisons pour lesquelles les députés et membres du FCC ont initié des pétitions contre ses 3 membres du bureau d’âge.

Theo Liko & Nelly