RDC : Boniface Balamage dénonce "un coup d'État" à l'Assemblée Nationale

N'kolo Balamage, deuxième vice-président de l'Assemblée nationale. Ph de tiers.

Le bureau provisoire de l'Assemblée nationale chargé de statuer sur les pétitions contre les membres du bureau de la chambre basse du parlement de la République Démocratique du Congo a été installé ce mardi 8 décembre 2020. Pour le deuxième Vice-président de l'institution, il s'agit là d'un coup de force du pouvoir.

"C'est un coup d'État parlementaire. Il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cela. C'est du désordre. Ça ce fait vraiment en dehors du règlement intérieur et de la constitution. C'est un hold up parlementaire", a laissé attendre Boniface Balamage à la radio Top Congo FM mardi 8 décembre.

Selon lui, ce qui se passe à l'Assemblée nationale vient de l'extérieur et non du parlement.

"Je sais que tout ceci est décidé ailleurs, ce n'est pas vraiment au parlement(…) c'est une nouvelle façon de diriger le pays de manière dictatoriale, la volonté de salut du Roi. La République est en difficulté comme vous pouvez le constater vous-même (…)", a-t-il ajouté

Il annonce par ailleurs que les membres du bureau de l'Assemblée nationale vont se réunir pour faire l'état de la situation.

Rappelons que le nouvel bureau installé ce mardi 8 décembre a convoqué, pour le jeudi 10 décembre, une plénière pour étudier les pétitions initiées contre les membres du bureau de Jeannine Mabunda.

Jean-Paul Tshimanga