RDC : Beni sous le choc au lendemain d'un attentat terroriste

La foule à la morgue de l'hôpital général de référence de Beni / ENET/ Dieubon M.

Ce dimanche 26 décembre 2021, la ville de Beni est sous le choc après un attentat terroriste qui a visé un restaurant, dans cette partie de la République Démocratique du.

Déjà le matin, la foule s'est concentrée sur le lieu du drame. Chacun voulait voir les dégâts matériels causés par l'explosion d'une bombe le week-end dernier. L'endroit est toutefois quadrillé par les forces de sécurité qui empêchent les attroupements.

Entre-temps, habillés en tenue de service, les éléments de la police et de l'armée régulière constatent les dégâts. Des jeeps des forces de sécurité stationnent aux abords du restaurant In box et le bar Ishango où l'attentat a eu lieu.

Interrogé par election-net.com, un habitant curieux justifie sa présence sur place par la douleur ressentie lorsqu'il a appris l'explosion en plein centre-ville. "C'est une désolation. Des morts et des blessés au moment où les chrétiens festoyaient, c'est incompréhensible", indique-t-il.

Un peu plus loin, à la morgue de l'hôpital général de référence de Beni, la frustration se lit sur le visage des dizaines d'habitants présents sur le lieu. Chacun commente de sa façon l'événement vécu, alors que quelques familiers des victimes lancent des cris de détresse pour pleurer les leurs succombés.

Samedi tard dans la nuit, le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, le Général Sylvain Ekenge est revenu sur l'attentat mené par un Kamikaze. Il a affirmé que lors de cet assaut, 6 personnes sont mortes et 13 blessés. Il s'agit, selon lui, d'une action "des cellules dormantes des rebelles ADF".

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *